Pourquoi un projet éolien ?

Une contribution à l’atteinte des objectifs énergétiques à toutes les échelles

En 2008, le « Paquet Climat-Energie » de l’Union Européenne fixait l’objectif du « 3 x 20 » pour la politique énergétique de chaque Etat européen : faire passer la part des énergies renouvelables à 20% dans le mix énergétique européen, réduire les émissions de CO2 des pays de l’UE de 20% et accroître l’efficacité énergétique de 20% d’ici à 2020.

En 2015, la Loi sur la Transition Energétique pour la Croissance Verte (LTECV) a fixé un objectif de 32% d’énergies renouvelable dans la consommation finale d’énergie en 2030, avec un taux d’électricité renouvelable de 40%.

 

 

La programmation pluriannuelle de l’énergie (PPE) prévoit également que l’énergie éolienne devienne une des principales sources d’électricité renouvelable en France.

Dans le cadre des Schémas Régionaux Climat Air Energie, l'objectif éolien terrestre de 1 750 MW a été pris à l’horizon 2020.

La région Pays de la Loire dispose mi-2019 de 961 MW installés sur près de 131 parcs éoliens.

Historique

Août 2016

- Rencontre des élus des 4 communes et des 2 présidents de communes – Présentation de JPee et de l’étude de préfaisabilité d’un projet éolien

Septembre à novembre 2016

- Présentation du projet aux élus lors des 4 conseils municipaux de Coudrecieux, Montaillé, Dollon et Semur-en-Vallon

- Délibérations favorables en faveur de l’étude du projet éolien

Mars 2017

- Lancement des études écologiques avec Envol Environnement

Janvier 2018

- Première campagne de mesures acoustiques (15 points d’écoute - 42 jours - 04/01 au 14/02)

Février 2018

- Lancement des études paysagères (Résonance Up) et environnementales (Impact Environnement)

Septembre 2018

- Pose d’un mât de mesure de vent

- Seconde campagne de mesure acoustique (12 points d’écoute – 20/09 au 14/11)

Décembre 2018

- Analyses techniques et écologiques, au droit des parcelles pouvant accueillir des éoliennes

Janvier 2019

- Dialogue avec les services de l’État en Pôle éolien avant le choix de l'implantation définition

Mars 2019

- Visite sur site avec la DDT 72

- Campagne photogrammétrie par drone

Mai-  Juin 2019

- Visites sur site des services de l’Etat, des élus et des groupes de travail

Novembre 2019

- Comité de suivi n°6
- Présentation du projet finalisé, des retombées économiques, des mesures d’accompagnement et des étapes à venir aux conseils municipaux de Coudrecieux et Montaillé

Décembre 2019

- Dernier atelier riverains : présentation du projet finalisé et travail sur la charte d’engagements

Janvier 2020

- Dépôt de la demande d’autorisation environnementale
- 3e lettre d’information et point presse

Zone d’implantation potentielle

Études

L’étude environnementale

Le bureau d’étude ENVOL Environnement a été missionné par JPee afin de réaliser l’état initial et l’analyse des impacts sur l’environnement (faune, flore et habitats).

Les protocoles d'inventaires écologiques ont été validés lors de la réunion de cadrage DDT72/DREAL en mai 2017.

Pour l'ornithologie : 21 jours d'observation et de recensement de mars 2017 à mai 2018 ;

Pour les chiroptères : 11 nuits de recensement entre mars et octobre 2017, 1 session de détection à l'aide d'un ballon captif pour mesurer l'activité au sol et en altitude, deux enregistreurs installés entre avril et novembre 2017 pour mesurer 175 nuits d'écoute en continu.

Cet état initial permet de guider JPee dans le choix d’implantation des éoliennes en fonction des sensibilités détectées. De même, la configuration finale retenue du projet a pour but d’éviter ou de réduire au maximum les impacts.

Carte de recensement des habitats

 

L’étude acoustique

Le bureau d’étude GAMBA a été missionné pour l’étude acoustique.

2 campagnes de mesures acoustiques ont été menées :

  • première campagne "hivernale" ou "feuilles tombées" du 4 janvier au 14 février 2018 ;
  • deuxième campagne du 18 septembre au 16 novembre 2018.

L'ambiance acoustique a été étudiée au niveau de 15 points de mesure.

La zone d’étude a ainsi été cartographiée acoustiquement. A partir des résultats de cet état initial, l'impact prévisible des éoliennes peut être simulé.

Points de mesure pendant la campagne acoustique

L’étude paysagère

Le bureau d’études Résonance Up a été missionné pour réaliser l’étude paysagère du projet.

Les missions sont les suivantes : caractérisation et référencement des paysages caractéristiques, des sites et monuments patrimoniaux, simulation de plusieurs variantes d’implantation, 50 photomontages depuis les entrées et sorties de villages, depuis les axes routiers et les monuments historiques, réalisés lors de deux campagnes de photos : une campagne hivernale (feuilles tombées) en mars 2018 et une campagne estivale complémentaire en août 2018.

Plusieurs aires d'études autour de la zone de projet ont été considérées.

Carte des aires d'étude

L’implantation retenue et les caractéristiques principales

Éoliennes Puissance unitaire 3,6 MW
Puissance totale 57,6 MW
Nombre 16
Modèle Nordex N117
Diamètre du rotor 117 m
Hauteur totale de l'éolienne 165 m
Parc éolien
Production annuelle 108 000 MWh
Foyers équivalents (hors chauffage) 57 600 foyers
Tonnes de CO2 évitées 9400 tonnes CO2 / an
Durée de vie 25 ans

Le raccordement au réseau électrique

Le raccordement s’effectuera probablement aux postes sources de Vibraye (à 13 km environ) pour les 5 éoliennes au nord et de Saint-Calais (à 13 km environ) pour les 11 éoliennes au sud. Le choix du raccordement s’effectuera en concertation avec RTE et Enedis, gestionnaires du réseau.

Le raccordement entre ce poste et le parc éolien se fera en souterrain par enfouissement des lignes électriques.

Quand il est réalisé le long des axes de circulation, il permet de ne pas impacter les milieux naturels tout en préservant les aspects paysagers. Cette phase de chantier sera réalisée par le gestionnaire du réseau : Enedis.

L'intégration du projet

Un échantillon des photomontages réalisés dans le cadre de l’étude des impacts paysager (plus de 60 photomontages qui figureront dans l’étude d’impact) est présenté ci-après. La localisation des prises de vue est indiquée sur la carte ci-contre.

A - Photomontage 28 : Depuis la D85bis à l’entrée Nord de Lavaré - 5,6 km de la première éolienne

B - Photomontage 62 : Depuis la D85, en sortie sud du bourg de Dollon - 5,1 km de la première éolienne

C - Photomontage 43 : Depuis l’entrée/sortie ouest du bourg de Semur-en-Vallon - 1,1 km de la première éolienne

D - Photomontage 40 : Depuis l’accès au hameau de la Jatrie - 1,2 km de la première éolienne

E - Photomontage 39 : Depuis le hameau de la Moinerie - 1,7 km de la première éolienne

F - Photomontage 59 : Depuis les Huppinières - 4,2 km de la première éolienne

G - Photomontage 45 : Depuis le hameau de Guéréfray - 1,5 km de la première éolienne

H - Photomontage 55 : Depuis la D74, en entrée nord du bourg de Coudrecieux - 2,2 km de la première éolienne

I - Photomontage 46 : Depuis l’accès aux hameaux de la Franchaise et des Ricosseries - 0,7 km de la première éolienne

J - Photomontage 32 : Depuis la D357, en entrée de Bouloire - 7,5 km de la première éolienne

K - Photomontage 58 : Depuis la D72, en entrée du bourg des Loges - 4,2 km de la première éolienne

L - Photomontage 54 : Depuis l’entrée ouest du bourg de Coudrecieux - 2,4 km de la première éolienne

M - Photomontage 52 : Depuis la D249, en sortie est de Coudrecieux - 1,7 km de la première éolienne

N - Photomontage 49 : Depuis le hameau de la Déhâserie - 0,6 km de la première éolienne

O - Photomontage 48 : Depuis l’accès au hameau des Bordes - 0,3 km de la première éolienne

P - Photomontage 37 : Depuis le hameau de la Varasserie - 1,4 km de la première éolienne

Q - Photomontage 33 : Depuis la D357, en sortie d’Ecorpain - 2,9 km de la première éolienne

R - Photomontage 36 : Depuis l’accès au hameau des Cendières - 2,5 km de la première éolienne

S - Photomontage 34 : Depuis la D249, en sortie de Montaillé - 4,1 km de la première éolienne

Les mesures de réduction et d’évitement des impacts

Une fois les enjeux identifiés dans les états initiaux des études menées, nous pouvons appliquer des mesures dans le cadre du processus Éviter, Réduire, Compenser (ERC) afin que le projet ait un impact le plus faible possible.

Voici quelques mesures qui seront prises dans le cadre de ce projet :

Mesures

Environnement Évitement o Éloignement du projet des grands axes migratoires identifiés au niveau régional et conservation d’une trouée de vol libre de 2,7km au sein du parc éolien
o Choix de la variante d’implantation de moindre emprise et positionnement des éoliennes au sein de parcelles récemment coupées ou avec des peuplements d’arbres jeunes
o Choix d’un gabarit d’éolienne impliquant une hauteur entre le bas de pale et la canopée de 30 mètres pour éviter les risques de collision avec les oiseaux et chauves-souris
Réduction o Aménagement des périodes de chantier pour éviter les risques d’impacts sur les chauves-souris (éviter les coupes d’arbres pendant les périodes de mise bas et d’hibernation), les oiseaux (ne pas démarrer les travaux pendant la période de nidification), les amphibiens
o Mise en place d’un suivi de chantier et balisage des éventuelles zones sensibles en plus du suivi environnemental qui vise la bonne tenue générale des travaux de construction
o Bridage des éoliennes en fonction des périodes d’activité des chauves-souris
Compensation o Restauration de mares forestières et suivi associé
Accompagnement o Création et suivi d’un îlot de sénescence : sanctuarisation d’un boisement de 2 hectares pendant la durée d’exploitation du projet pour favoriser la biodiversité notamment liée aux arbres morts
o Suivi de l’activité des chauves-souris via l’implantation d’un enregistreur à ultrasons dans les nacelles de 2 éoliennes
o Suivi de la mortalité des oiseaux et chauves-souris
Paysage Accompagnement o Proposition de plantation de linéaires de haies afin de créer des masques végétaux pour les habitations les plus proches et exposées au parc éolien
o Enfouissement de réseaux sur le hameau de la Verrerie en concertation avec la commune de Coudrecieux
o Contribution à la restauration du patrimoine communal des 4 communes initialement impliquées dans le projet
Acoustique Réduction Mise en place d’un bridage spécifique acoustique réglementaire